Archives de catégorie : Troupe

Sortie et fête de Noël pour le groupe Vallée de la Loue

Noël, c’est retrouver sa famille, ses proches, et chez nous c’est aussi l’occasion de tous se retrouver pour notre traditionnelle fête de groupe !

Nous nous sommes donc tous retrouvés en forêt de Chailluz pour l’après-midi, avec toutes les louvettes et éclaireuses ainsi que tous les louveteaux et éclaireurs, ce qui a pu en impressionner quelques-uns.

Les loups des meutes du Dekkan et de Seeonee ont mis leur force et leur courage en commun pour rassembler chemises, insignes, foulards et lois et les apporter à Akéla au Rocher du Conseil – du une fois les avoir récupérés après que les Bandar-log les ont pris en embuscade !

dscn4561_32276437932_o

La troupe et la compagnie quant à eux se sont livrés bataille pendant des jours, durant lesquels chacun était à tour de rôle gibier puis chasseur.

Et enfin, l’heure de notre soirée est arrivée, et nous nous sommes tous réunis avec les parents au foyer de la Cassotte, où nous avons pu partager un buffet préparé par tous et tenu par les éclaireurs. Au programme, un évènement très attendu par tous : les diaporamas des camps de chaque unité !

Mais aussi des surprises ! En effet, décembre 1916 correspond à la date de lancement des premières meutes de louveteaux, et pour notre anniversaire des 100 ans du louvetisme, tous les loups présents ont chanté le Chant des louveteaux, qui est commun à tous les louveteaux de France !

img_20161217_201206_31603009392_o

Finalement, c’était aussi l’occasion de remercier chaleureusement Ninon pour son engagement ces dernières années comme Bagheera à la meute du Dekkan !

Les photos et vidéos sont par ici !

Week-end de patrouille de juin

Nous voilà samedi 11 juin et la patrouille du lynx se retrouve pour un nouveau week-end de patrouille.
Rendez-vous est donné devant l’église de Trepot… sous la pluie…

Après avoir installé les tarps et pris le goûter nous nous sommes séparés en 2 groupe : un groupe qui était chargé de faire le feu et l’autre groupe qui devait préparer la veillée en en profitant pour apprendre ou réviser le morse pour certain.

Néanmoins, il y eut un petit problème avec le groupe de préparation de feu, les allumettes ayant été oubliées…
Pendant que deux éclaireurs allaient chercher des allumettes au village, les autres tentaient d’allumer le feu avec un « firesteel ».

Une fois le feu démarré, nous avons commencé à prendre le repas : pâte feuilletée garnie.

Mais, alors que nous étions en train de manger, une grosse averse nous pris au dépourvu. Nous avons donc arrêté ce bon repas pour protéger au mieux nos affaires.

Au vu du temps, nous avons décidé de ne pas faire la veillée initialement prévue et de trouver un abri. Direction le lavoir.
Là-bas nous avons fait différents jeux et essayé au mieux de nous sécher.

Une fois l’averse passée, nous sommes retournés au campement pour une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain nous nous sommes levés tôt pour faire le dérouillage, manger un peu avant de partir en direction du lieu de week-end des renards.

Une fois arrivé, nous avons préparé ensemble le repas de midi : des brochettes.

Après le repas nous avons décidé de modifier le programme toujours à cause de la pluie. Ce fut alors un jeu où tous les patrouillards étaient contre les CP.
Quand la fin du jeu fut cornée, goûter partagé tous ensemble puis les deux patrouilles se sont séparées et chacun est rentré chez soi.

Akbash, CP de la patrouille du lynx

Et on trouve les photos en suivant ce lien !

 

Week-end de troupe de mai

Et voilà nos braves éclaireurs repartis en week-end, et sous un soleil éclatant pour une fois !

Rendez-vous est donc donné à Montfaucon où nous rencontrons Pascal, président de l’association « Avalfort », association qui s’occupe de la valorisation de tous les forts ceinturant Besançon, un vrai passionné !

Et c’est parti pour un tour de Montfaucon et de ses richesses architecturales et il y a de quoi faire ! Entre un fort du XIXe siècle, des restes de batteries anti-aérienne, un poste optique (pour transmettre des messages en morse à d’autres forts !) ou encore un reste de tranchée…

Une fois cette visite terminée, direction la batterie des rattes où nous allons établir le campement. Et pour remercier Pascal de cette visite, on s’occupe de défricher le site pour qu’il soit plus accessible et plus propre.

Puis vient l’heure du repas, suivi d’une courte veillée avant d’aller prendre un repos bien mérité. Mais la nuit sera difficile pour certains car le terrain est infesté de moustiques et ils s’en donnent à coeur joie !

Dimanche, les patrouilles tourneront entre plusieurs ateliers : préparation des prochains week-end de patrouille, construction de fourchettes « froissart » pour le repas du midi et morse.

Pour le repas de midi, les chefs ont voulu innover : ce sera donc légumes farcies avec au choix poivron, tomate, aubergine ou courgette et surtout le dessert qui va rallier tous les suffrages : pâte feuilletée fourrée au nutella et qu’on fait cuire sur le feu… Un régal !

Mais pas de temps à perdre, nous voilà replongés dans l’histoire polonaise. Au XIXe siècle précisément, lorsque les polonais tenteront de se révolter à plusieurs reprises contre les pays occupants.
Après des combats épiques et même quelques trahisons, les leaders de la révolte finiront emprisonnés. Une fin conforme à la vérité historique…

Après un dernier rassemblement et la découverte du nouveau cri de la patrouille du lynx, la troupe finit par se séparer. A bientôt tout le monde !

Et pour les photos ? C’est ici !

Camp de Pâques

Voilà les vacances d’avril ! Et qui dit vacances dit camp, bien
entendu !

C’est donc une nouvelle fois à Cléron que les éclaireuses et éclaireurs du groupe avaient rendez-vous pour une semaine de camp…

Au programme de cette semaine des installations pour pouvoir vivre confortablement la vie de camp, un concours de thèque entre les patrouilles, un concours cuisine et un grand jeu. Le tout agrémenté de plusieurs veillées.

Et on commence avec les « installs », l’objectif étant que les nombreux nouveaux deviennent des cracks en froissartage. Les CP aidés des chefs ont pu profiter des trois jours de construction pour transmettre toutes leurs connaissances aux plus jeunes. Les brêlages, chevilles, mi-bois, tenons et autres mortaises n’ont plus de secrets pour les éclaireurs ! Sauf peut-être les fameux trous carrés certains cherchant encore la bonne tarrière…

F8Durant ces trois jours d’installs, les chefs ont organisé une veillée sur l’histoire de la troupe et de la compagnie et une autre sur le thème de la Pologne, notre thème d’année. Pas facile de chanter en polonais !

Vient le jour du concours de thèque. Les patrouilles vont s’affronter pour déterminer le grand champion…
Au final les aigles s’imposeront après un sans faute, ayant successivement battu les lynx, les panthères/guépards et les renards, bravo à eux !

F3Après cette journée bien chargée, les éclaireurs se retrouvent autour du feu et…remontent le temps ! Ils vont alors rencontrer plusieurs personnes connus : Copernic, Chopin, Marie Curie et Jean-Paul II. Mais quel est le point commun entre toutes ces personnes ? Ce n’est pas si difficile, ils sont tous polonais, et les éclaireurs ont pu les découvrir.
Tout de suite après cette veillée, troupe et compagnie se rassemblent en carré…
Plusieurs éclaireurs ont demandé à prononcer leur Promesse. Ocelot rappelle l’importance de la Promesse, cet engagement qui nous lie tous, cet idéal qui est le notre.
Robin, chef à la troupe depuis l’été dernier, choisit de s’engager véritablement. Puis viennent deux éclaireuses : Marion de la patrouille de la panthère et Lila de la patrouille du guépard.
Ce soir la terre compte trois éclaireurs de plus !

Mercredi les chefs annoncent le concours cuisine. Mais ce sera une édition bien particulière. En effet les chefs remettent à toutes les patrouilles les mêmes ingrédients puis toutes les 20 minutes, de nouveaux ingrédients sont distribués ! Et il va falloir tout utiliser !
« Il y a beaucoup trop de légumes ! » se plaignent certains, tandis que d’autres se demandent bien avec quoi ils vont pouvoir marier le gingembre.
F4Au final, les éclaireurs auront démontré leur ingéniosité à travers des plats variés. On peut citer le potage des renards, les tartines de tomates des éclaireuses ou encore les légumes farcis dans plusieurs patrouilles.
Après un long suspens, les éclaireuses sont déclarées vainqueurs !

Enfin vient la journée de grand jeu… Au 18e siècle, la Pologne est entourée de trois puissants royaumes : la Prusse, l’Autriche et la Russie. Et ces trois là lorgnent sur leur petit voisin !
Les aigles seront la Russie avec à leur tête le fameux Tamarau Romanov dit « Tamaromanov », les renards seront l’empire d’Autriche avec Sapajou de Habsbourg, tandis que les lynx alliés aux panthères représenteront la Prusse avec les co-rois Akbash et Walaroo de Hohenzollern…
L’affrontement peut commencer.
F5Après une première phase de conquête de plusieurs provinces polonaises, les trois camps vont chercher à s’équiper des meilleures armes en vue des combats à venir.
Puis, après un repas réparateur, les trois royaumes vont se mesurer les uns aux autres pour récupérer provinces et trésors. Les polonais tenteront de se défendre au mieux mais petit à petit leur royaume se réduira…
F7La bataille finale opposera les Aigles de Russie qui contrôle la plus grande part de la Pologne, alliés aux restes de l’armée polonaise à l’alliance des Renards d’Autriche et des Lynx-Panthères de Prusse.
Et tout ce la se réglera via… un battle royal.
Après un combat épique et un dernier carré opposant Eli et Tamarau à Walaroo et Jauffray, les Aigles parviendront à obtenir la victoire !
Le grand jeu se clôturera avec un rapide rappel historique, la Pologne ayant bien été partagé entre la Russie, la Prusse et l’Autriche au 18e siècle.

Sitôt remis de ces émotions, les éclaireurs se rassemblent. En effet, Nikola et Emilien souhaitent devenir de véritables éclaireurs et ont demandé à prononcer leur Promesse.
F6

Arrive le dernier jour qui sera passé à nettoyer et ranger le matériel pour être prêts à repartir bientôt.
Après un dernier rassemblement, il est l’heure de se quitter.
F2Et pour les photos c’est par là

Week-end de troupe de mars

Et voilà nos trois patrouilles à nouveau réunies pour un week-end !

Les chefs avaient donnés rendez-vous au village de Rancenay, de là une petite marche nous a conduits dans un bois voisin où les tentes ont été rapidement montées, rapidement car le ciel était menaçant ! Et ça n’a pas manqué, sitôt les tentes dressées la pluie a commencé à tomber…

Qu’à cela ne tienne, ce ne sont pas quelques gouttes qui vont décourager des éclaireurs et puis comme le dit toujours Ocelot, « ça pourrait être pire, il pourrait pleuvoir ».

Après un bon service de bois et l’allumage du feu, c’est parti pour un premier grand jeu, les patrouilles s’affrontent et doivent faire des prisonniers. Victoire de l’Aigle (comme souvent diront certains)

Après un rapide repas et la vaisselle promptement exécutée par les renards, retour sur le terrain de jeu histoire de se défouler avant le coucher.

Dimanche, après le dérouillage et l’habituel PDDM, nouveaux jeux et affrontement contre les chefs ! La pluie a détrempé la forêt et certains se font une joie de se rouler dans la boue !

Enfin, c’est l’heure de ranger le matériel et de retourner tranquillement à Rancenay où les parents nous attendent.
Il ne reste plus qu’aux chefs à aller étendre les tentes trempées. Un classique des week-ends comtois !

Les photos sont par là !

Sortie de janvier des éclaireurs

Une nouvelle année qui commence, et quoi de mieux que de se retrouver pour une journée d’activités ?

Et c’est dans une forêt recouverte de neige que les éclaireuses et éclaireurs débarquent un dimanche matin.

Pour commencer une passe à dix à trois camps, histoire de se mettre en jambe et de se réchauffer !
Mais certains préfèrent la bataille de boules de neige ou la construction de bonhomme de neige.

11h30, déjà, il est temps de lancer les feux.
Certains y arrivent plus facilement que d’autres et la palme revient à Tamarau qui reste le maître du feu !
Au menu ce midi saucisses et croque-monsieur sucrés  pour le dessert, de quoi se régaler.

Dès le repas fini, les chefs réunissent la HP pour leur expliquer le déroulement de l’après-midi. Il est décidé de transformer le jeu initialement prévu en grande bataille de boule de neiges…
Deux camps sont établis : d’un côté la patrouille de l’aigle et celle du lynx soutenus par Robin et de l’autre la patrouille du renard, celle de la panthère et les autres chefs.
Tout le monde s’active alors pour construire les forts et préparer une réserve de boule de neige.
Enfin, au coup de sifflet, la bataille commence !Objectif, rapporter un fanion dans son camp.

La première manche verra la victoire des aigles et lynx grâce à Thibault et la seconde manche, après une dure mêlée, verra le triomphe de la défense des aigles et lynx, encore eux !

Pour se remettre de tout cela, un bon goûter : la galette des rois. Et chaque roi a le droit de donner un gage à quelqu’un !
Ce seront Tamarau, Tamia et Ocelot qui en feront les frais et devront exécuter une chorégraphie… Il paraît que ce fut une grande réussite…

Derniers moments passés ensemble, les patrouilles se retrouvent pour discuter du prochain week-end de patrouille et s’organiser.

Enfin, vient l’heure de se séparer, chacun rentre chez soi après cette journée passée en forêt…
Une année qui commence bien !

Et comme d’habitude, les photos sont en ligne

Camp de toussaint de la troupe

Samedi 20 octobre, les vacances commencent ! Il est temps de boucler son sac et de partir en mini-camp.

Le rendez-vous était donc donné à Chevroz, charmant petit village comtois à la limite de la Haute Saône.
A peine arrivé, voilà qu’un drôle de personnage nous accueille en ses terres : « Je suis le Jarl et vous allez passer la journée avec mes hommes et moi ! »
Et nous découvrons alors un embryon de village viking que montent les « loups de fenrir », association de reconstitution historique.
Les éclaireurs commencent par découvrir le village : voilà la maison viking, ici la statue de Odin, là se construit une palissade…
Les vikings nous font ensuite une démonstration de combats individuels puis en groupe. Puis c’est à nous de revêtir les armures et de prendre les armes ! Inutile de dire que les éclaireurs s’en donnent à coeur joie…
Vient ensuite l’heure du repas, là encore préparé dans la pure tradition viking avec les ingrédients et recettes de l’époque.
Au menu un plat de lentilles et pois cassés avec une viande marinée suivi d’un sorte de porridge aux fruits, bourratifs !
Après quelques petits jeux autour du feu, nous allons nous coucher.

Dimanche après le dérouillage et le PDDM, nous nous attelons au rangement du camp pour ne laisser aucune trace de notre passage. Nous partons ensuite dans une forêt proche où nous installons les tentes pour la suite de ce camp.
Après une petite thèque à trois camps (large victoire des aigles !), c’est l’heure pour Robin et Seb de nous quitter… Hé oui, ils ne sont pas en vacances eux et ils ont cours demain !
Lors de la veillée, les différents chefs de tribus slaves vont s’affronter en utilisant des pseudos pour le moins original. Connaissez-vous Pâtes à Crêpes ? Ou encore Patator ou Chépatro ?

Lundi matin les chefs proposent au choix jeux sportifs ou découverte des différents arbres de la forêt.
Enfin, le grand jeu est lancé…
Les chefs de la tribu des polanes veulent s’unifier mais qui prendra la tête ?
Chaque tribu va essayer de gagner des ressources comme le bois, les céréales ou encore le minerai pour construire sa capitale créer son armée. A chacun sa stratégie. Vaut-il mieux des guerriers très nombreux ? Ou construire une forge pour s’équiper en armes puissantes ? A moins que les catapultes ne soient la solution ?
Petite pause avec le repas du soir. D’ailleurs avez-vous déjà fait une omelette avec plus de cent oeufs ? Les éclaireurs peuvent désormais répondre par l’affirmative à cette question !
Puis c’est la bataille finale. Chaque patrouille essaye de détruire la capitale de ses adversaires. Les aigles semblent d’abord mener avec leur équipement hors norme mais une alliance des lynx et des renards va mettre fin à cette domination et voir finalement la victoire des lynx malgré un baroud d’honneur du CP des renards…
Le premier roi de Pologne peut être couronné !

Mardi, dernier jour, il est temps de ranger le camp. Cela fait, nous nous mettons en route pour Chevroz où nous attendent les parents.
Chacun peut rentrer chez soi avec les souvenirs de ce camp.

A bientôt pour le prochain week-end et d’ici là n’oubliez pas votre Loi !
Et pour ceux qui sont intéressés, les photos.

Week-end de troupe d’octobre

Samedi 4 octobre, 14h…
Dans les bois autour de Cléron tout est calme et rien ne laisse présager la déferlante qui va arriver.

14h30… C’est l’arrivée de la troupe ! La forêt s’anime alors des bruits de nos éclaireurs qui se retrouvent.

Première activité du week-end, redéfinir les patrouilles. Et pendant que les nouveau arrivés partent avec Puma et Robin pour un petit jeu de découverte de l’histoire des patrouilles, les « anciens » restent avec Ocelot pour discuter de la composition.
Enfin, après avoir fait le tour de tout le monde, on se décide et on peut annoncer la renaissance officielle de la 3e patrouille de la troupe, le lynx !

Il est temps maintenant de s’installer et de préparer le repas.
Une petite averse vient nous rafraîchir, mais cela n’entame pas le moral des éclaireurs qui montent un grand feu pour la veillée.

Nous rejoignent alors les éclaireuses et c’est un festival de sketchs, de débâts… Connaissez-vous par exemple la différence entre un bon et un mauvais CP ? Ou alors que vaut-il mieux prendre pour allumer un feu ? Un briquet ou des allumettes ?
Heureusement un jury impartial a pu départager tout le monde.

Après une bonne nuit de sommeil et le traditionnel dérouillage, c’est l’heure du PDDM (petit déjeuner du matin comme vous l’expliquera tout scout) puis on enchaîne sur divers petits jeux : british bulldog, la « bûche »…

Nous pouvons prendre tous ensemble un repas, sous le soleil cette fois, avant de repartir en grand jeu : la Loi scoute a été divisée entre les patrouilles et il semblerait bien que de faux articles se soient glissés au milieu. Il va falloir reconstituer tout ça !
S’ensuivent prise de foulard, attaque de zone, course-poursuite avec les chefs… Mais les aigles tirent leur épingle du jeu et sont les premiers à retrouver l’ensemble des articles de la Loi.

Et voilà déjà l’heure de nous quitter. Un goûter rapidement avalé puis les conseils de patrouille et la troupe se sépare.

Prochaine activité dans deux semaines, pour le mini-camp de toussaint.

Et bien sûr, les photos du week-end.

Sortie de rentrée – 20 septembre

En ce dimanche ensoleillé, tout le groupe local de Vallée de la Loue s’est réuni pour la première activité de l’année 2015-16. Étaient présents les louveteaux, les éclaireurs et les maîtrises !

2015-09-20 15.43.32

Après avoir accueilli les nouveaux arrivants en faisant des petits jeux, les deux tranches d’âges se sont réunies le temps d’un grand jeu dans lequel les louveteaux devaient défendre leurs vieux loups en construisant un fort et en encerclant les éclaireurs pour les éloigner.

12038263_308301172673525_4414178207989148892_n

Eh oui ! Chaque année, des louveteaux ayant grandi à la meute rejoignent le village des Hommes, les Eclaireurs et Eclaireuses. Et cette année encore, le fort n’a pas résisté à l’assaut des plus grands, malgré la motivation de tous les loups !



2015-09-20 15.43.46

S’en est suivi le traditionnel « rassemblement de passage » où tous les loups réunis ont poussé un dernier Grand Hurlement en l’honneur de nos trois vieux loups, qui, après avoir traversé la tumultueuse rivière de la Waingunga, ont été accueillis par leur chef de troupe.

Une fois le goûter englouti (il en faut de l’énergie pour être un scout !), tous se sont mis en marche pour rejoindre la MJC de Palente, où se déroulait la réunion de rentrée.

Petite spécificité cette année : une deuxième meute de louveteaux se crée ! Nous aurons donc désormais la Meute du Dekkan et la Meute de Seeonee !

Vous trouverez les photos de la journée ici !

On se retrouve très vite pour de nouvelles Aventures !

 

Camp de Pâques

Ce samedi 25 avril, c’est à Cléron que se sont retrouvés les éclaireurs et les éclaireuses.
Une fois les tentes montées et tout le monde installé, une petite thèque était de rigueur ! Même l’averse diluvienne qui nous a surpris n’aurait pas pu nous décourager, et la partie s’est poursuit en dérapages contrôlés dans la boue.
Malgré le bois trempé, les patrouilles ont allumé leurs feux sans problème pour cuisiner.
Lors de la veillée, nous avons rencontrons Robinson, qui nous raconte son naufrage tout en nous apprenant quelques chants marins, et qui demande notre aide pour tenter de survivre sur l’île.

Le lendemain, après une petit grasse matinée bien méritée, chacun accourt pour le dérouillage. Après avoir couru jusqu’à la Loue et s’être débarbouillé avec son eau fraîche, tout le monde est réveillé ! Un bon petit déjeuner est bien mérité.
Ce matin, les éclaireurs découvrent un nouveau jeu : le scoutball, et après quelques parties, ils enchaînent avec un foot improvisé. Rien de tel pour se défouler !
Après le repas, les éclaireurs profitent de leur temps libre. Soudain, d’étranges personnages surgissent et troublent le calme des coins de patrouilles : il s’agit de Robinson et Vendredi, terrifiés, qui s’enfuient dans la forêt. Quelque instants plus tard, un étrange personnage apparaît à son tour, vraisemblablement un autochtone de l’île, qui ne nous cache pas ses intentions : Robinson et Vendredi doivent lui servir de repas. Il s’élance à leur poursuite et disparaît à son tour. Cet incident semble avoir semé le trouble dans les esprits d’ordinaire si soudés des éclaireurs : tandis que les Aigles prennent la défense de Robinson, les Renards se rallient à la cause du sauvage. Quand aux Panthères, elles se divisent dans les deux camps.
L’affrontement semble inévitable…
Les deux équipes commencent par chercher des mines d’or afin de récolter l’argent qui leur permettra de gagner la bataille.
Puis, menées par leur chefs respectifs, elles se séparent et commencent à se barricader : à partir d’arbres, de planches et de branchages, à la force de leur bras et de leur imaginations, les éclaireurs s’activent, et la forêt voit naître en quelques instants deux forts infranchissables. A l’heure du repas, chaque équipe négocie auprès d’un marchand pour acheter leur nourriture à cuire sur un feu allumé auprès de leur fort.
La nuit tombée, les combats vont commencer. Les équipes s’organisent rapidement : certains iront attaquer le fort ennemi tandis que d’autres resterons défendre le leur. D’autres encore devront se rendre auprès du marchand pour racheter leur amis qui auront été fait prisonniers. Les éclaireurs se lancent dans des mêlées et des ruées barbares, font preuve d’une discrétion absolue lors d’approches furtives et de missions d’espionnage, et n’hésitent pas à bluffer et à prendre des risques lorsque la situation semble désespérée. Tout cela pour un seul but : détruire le fort ennemi. Après des heures de lutte, alors que le fort du sauvage est sur le point de s’effondrer, son équipe parvient enfin à démanteler celui de Robinson : ils ont gagné la guerre ! Cette bataille à l’issue imprévisible aura été riche en stratégies d’équipe comme en actes héroïques, et chacun part enfin se coucher, épuisé mais fier.

Et c’est déjà lundi, le dernier jour de camp ! Après le rangement et le démontage des tentes, les éclaireurs partagent un repas commun, mais le beau temps n’est pas de la partie, et la pluie force tout le monde à s’abriter, à part quelques courageux.
Cet après-midi, une activité spéciale nous attend à Montgesoye : des herboristes nous font découvrir des plantes sauvages utiles : certaines sont comestibles, aromatiques, d’autres sont médicinales…
Les éclaireurs apprennent même comment manger des orties crues sans se piquer … et c’est très bon !
Guidés par les intervenants, nous avons aussi créé tous ensemble un herbier avec les plantes que nous avons découvertes et leur utilité. Le temps de marcher jusqu’à l’église du village et il est déjà l’heure de retrouver les parents !

Et voilà les photos de ce mini-camp !