Sortie louveteaux du 25 novembre

Ce dimanche de novembre, toute la meute s’est réunie en forêt de Chailluz lors d’une sortie spéciale « Copains ».
Les louveteaux n’ont pas fait découvrir leur univers à seulement un ou deux copains, mais ce sont bien 6 nouveaux qui se sont pris au jeu pendant la sortie.

Au programme de l’après-midi, petits jeux de présentation, jusqu’à ce que l’on se rende compte que la Loi de la Meute avait été volée par les Bandar-logs, ces singes sans loi et totalement désorganisés. C’est Kaa, le python des rochers, connu pour avoir sauvé Mowgli des mains des Bandar-logs, qui a aidé les louveteaux, une fois qu’ils l’ont persuadé en lui montrant qu’ils savaient faire des nœuds.
Après s’être tous motivés avec la danse de Kaa, les louveteaux se sont rendus aux Grottes Froides, le lieu de vie des Bandar-logs, où une partie des loups est allé récupérer la loi pendant que l’autre partie faisait diversion.
Ensuite, il a fallu déchiffrer et reconstituer la loi car les Bandar-logs l’avait codée en morse et découpée en morceaux.
La grande chasse s’est terminé en réfléchissant sur le sens de notre loi pendant un Rocher du Conseil, et en chantant « Prêtons l’oreille, louveteaux ».

Loi de la Meute :
Un louveteau dit vrai.
Un louveteau obéit aux maîtres-mots de la meute.
Un louveteau cherche à faire plaisir aux autres.

Enfin, nous avons pu partager notre goûter près d’un feu monté et allumé par les Routiers du Groupe local.

Pas de photos pour cette sortie, cependant, l’Est Républicain est venu passer le début de la sortie avec nous, ce qui nous a valu un article dans le journal !

 

Stage de formation

Vacances de la toussaint 2014, l’occasion pour plusieurs des chefs du groupe d’aller se former.

Et oui ! Vous êtes-vous parfois demandés comment faisaient les chefs pour toujours trouver de nouvelles idées de jeux, d’activités, pour proposer des projets tous aussi géniaux les uns que les autres (au moins), pour être au top sur la pédagogie et les techniques scoutes ?
Et bien c’est simple, ils se forment lors de stages de formation.

Et au sein de notre fédération, les stages s’appellent Gilwell, du nom du premier centre de formation créé par Baden Powell sur le terrain de…Gilwell Park (pas très original ce Baden Powell !) et il y a trois niveaux, le niveau 1, le niveau 2 et le niveau 3.

Par un beau matin de novembre voilà donc partis au fin fond de la région parisienne six chefs prêts à tout.
Corsac, Fauvette, Harfang et Ariane venaient pour une remise à niveau de deux jours.
Isard était là pour la semaine pour valider son stage Gilwell 2.
Quand à Ocelot, il était présent en tant que formateur.

Les ateliers de formation se sont donc enchaînés, mais aussi les temps informels ont permis de rencontrer les chefs des autres groupes et d’échanger avec eux sur des idées nouvelles, des techniques originales…

Chacun des chefs présents a validé son stage, bravo à tous !

Et voici les quelques photos ramenées !

Camp de toussaint des éclaireurs

Et voilà la troupe des éclaireurs partie pour le traditionnel mini-camp de toussaint. Quels aventures allaient-ils donc vivre ?

Samedi :
montage et démontage des tentes de patrouille par les éclaireurs pour apprendre à être efficace surtout en cas d’imprévus (mauvais temps, urgence…) !
Ce temps « technique » fut suivi d’un entrainement à la thèque, bonne occasion des forces et faiblesses de notre « team » (et de s’amuser un bon coup aussi !)
Enfin, la veillée, concoctée par les chefs, nous permit de découvrir la vie de Baden Powell.

Dimanche :
Réveil matinal par des hommes un peu brusque, mais qu’allait-il donc se passer ?
C’était le jeu du Battle Royal, où chacun devait lutter pour sa survie…
Chaque chef de patrouille fut briefé sur ses missions, son lieu de « check-point » et sur la zone dont il ne fallait pas sortir
La patrouille de l’aigle était établi à la ferme du foyard, tandis que la patrouille du renard était à à peine quelques centaines de mètres à la ferme du creuset.
La journée fut riche en émotions, en combats, en surprises (les chefs se mêlant à la partie).
A 22h, dernier check-point avant que les patrouillards ne regagnent leurs abris pour la nuit…

Lundi :
Journée plus tranquille, les deux patrouilles décidant de s’allier. On assista donc à des combats contre les chefs, un pillage en règle de la voiture, des embuscades et ce jusqu’au soir où les éclaireurs, rebelles, décidèrent de s’attaquer au centre de commande du battle royal…
La route du campement jusqu’au petit village de Fontain fut longue et éprouvante, la pluie tombant sur les éclaireurs.
Mais les jeunes rebelles finirent par tomber sur le majestueux fort et l’investirent céans.
Encore fallait-il battre les sentinelles ! Pour ce faire les éclaireurs devaient trouver un vendeur d’explosifs, fabriquer des bombes et faire ainsi sauter les robots-sentinelles.
Après un long combat ces derniers furent annéantis. Le poste de commande du battle royal était investi après une dernière bagarre générale dans la confusion (confusion peut-être due à un gros fumigène  lancée dans une salle pleine de poussière !)
Ce fut enfin l’heure d’aller se coucher.

Mardi :
Lever de la troupe, l’éternel dérouillage, PDDM, préparation des sacs, tout cela suivi d’un entretien individuel pour chacun des éclaireurs concernant sa progression personnelle.
Ce fut aussi l’occasion de (re)découvrir les postes actions au sein d’une patrouille.
Enfin à 17h, les patrouillards nous quittaient, ne restait plus que la HP.

Mercredi :
Journée topo pour les CP et leurs SP. Avec l’apprentissage des bases  et mise en oeuvre sur le terrain. Au programme lecture de carte, azimut et autres petits secrets de la topographie.
La journée a vite passé et il était temps de ranger le matériel.
Puis ce fut l’heure des au-revoir sous une petite averse !

Prochaine activité ? Les week-end de patrouille !

Et pour les photos c’est ici

WE vieux loups et sortie du 19 octobre

Samedi après-midi, trois enfants ont revêtu leur habit de loup et préparé leurs affaires pour partir en weekend à Mérey-sous-Montrond : Oreille intrépide, Patte maligne et Museau espiègle, les vieux loups de la meute cette année.
Sizeniers et sous-sizeniers ont pu profiter du beau temps pour aller camper, manger sur le feu et s’amuser entre plus vieux.
Et ne serait-ce que pour la veillée, ça en valait la peine : il s’agissait en effet d’une veillée M&Ms, autour du feu, pendant laquelle les louveteaux ont parié des bonbons sur des questions techniques et des débats-situations auxquels ils ont pu réfléchir, par rapport à leur rôle en tant que vieux loups.

Dimanche après-midi,  ils ont été rejoints par le reste de la meute et en forêt de Chailluz.
Un temps de partage de connaissances en petits groupes, entre vieux-loups et petits-loups, a été organisé, sur le thème du bois et du feu.
Ensuite, Napoléon a fait son apparition et a décidé d’offrir un bout de son pouvoir aux marquis les plus méritants, afin de pouvoir partir tranquillement en vacances « dans le Sud du monde ». Ainsi, marquis du Nord et marquis du Sud, répartis en deux équipes, se sont affrontés pour récupérer les régions de France gardées par les proches de Napoléon. La Corse ayant toujours un statut spécial, elle a été départagée au jeu du béret.

Suite à ce grand jeu bien dynamique, les louveteaux ont pu goûter sur le feu, avec au menu bananes au chocolat et marshmallows grillés : un vrai délice !

Avant de se quitter, un Rocher du Conseil a été organisé pour permettre aux louveteaux de s’exprimer sur l’ambiance de la meute, apprendre le chant de l’appel au Rocher, et mettre en place le défi de la meute cette année: gagner des flots spéciaux pour le mât de meute en faisant un maximum de BA (Bonnes Actions) au sein de la meute cette année.


En attendant la prochaine sortie,  bonnes vacances !

Et les photos de l’activité ici

Sortie de rentée

Dimanche 28 septembre 2014, l’ensemble du groupe local de Vallée de la Loue – louveteaux, éclaireurs, aînés et maîtrises – s’est réuni au parcours santé de la forêt de Chailluz pour la première sortie de l’année.
Tous ont pu partager un grand jeu commun, dans lequel les louveteaux tentaient d’empêcher les plus vieux d’entre eux de se faire emmener par les éclaireurs, tout le monde étant susceptible de se faire emprisonner par les nouveaux aînés.

Suite à quoi, le passage des plus vieux louveteaux aux éclaireuses et éclaireurs a pu se faire lors du tant attendu « rass’ de passage». Les vieux loups, honorés lors d’un grand hurlement lancé en leur honneur par toute la meute, ont été confiés à leur chef de troupe.

Deux grandes spécificités cette année : la compagnie des éclaireuses se relancent et une équipe d’aînés voir le jour !

Cette équipe d’aînés démarre avec six garçons entre 16 et 18 ans, dont 4 viennent de la troupe. Pendant deux années, ils vont apprendre à se découvrir en construisant divers projets ensemble.

Et bien sûr les photos sont disponibles ici !

Bienvenue !

Bienvenue à toi, qui que tu sois, scout ou visiteur de passage !
Ce blog est de celui du groupe des « Sept Collines », un groupe scout  de Besançon…

Mais pourquoi ce blog ?
Tout simplement pour pouvoir raconter nos tribulations, nos camps, nos grands jeux…
Pour permettre de garder le lien entre chaque éclaireur en dehors des activités du groupe…
Pour permettre aux parents de voir un peu ce que vivent leurs chers enfants…
Pour montrer au reste du monde combien notre groupe est le meilleur (heu… là on s’égare un peu quand même)…

Et tout ça de manière plus spontanée et plus réactive que sur un site web.

Voilà, maintenant vous savez tout, alors bienvenue !

tract3