Weekend louveteaux – 28/29 mars 2015

Ce weekend, malgré le mauvais temps, la meute du Dekkan s’est réunie à Mérey-sous-Montrond pour y passer le weekend.

Après quelques petits jeux, pas question de traîner car ce weekend, on est en pleine nature pendant 24h d’affilée, une première pour pas mal d’entre nous !

Première étape : apprendre à monter une tente et à planter sa sardine dans le bon sens.

Deuxième étape : allumer un feu, et pour ça ramasser du bois mort dans toutes les tailles, des petites brindilles, pour lesquelles il faut savoir se baisser, être patient et observateur, aux grosses bûches, pour lesquelles il faut parfois s’y mettre à plusieurs et avec toute sa force. Pour le montage et l’allumage du feu, c’est les loups à 1 étoile – Oreille intrépide, Patte maligne et Museau espiègle – qui s’en sont chargés, aidés de Chil.

Troisième étape : préparer le repas, c’est-à-dire couper les patates, mettre le fromage et emballer le tout dans deux couches d’aluminium. Cette recette ? La base du repas trappeur, un régal facile à préparer et qui réjouit bon nombre de scouts !

Après avoir chanté pour se souhaiter un bon appétit, tout le monde se régale, et en prime, après le dessert, chacun se taille un bâton pour se faire griller….. des marshmallows !

La nuit est tombée, mais voici qu’un étrange personnage fait son apparition : il s’agit de Mary Read, une femme pirate venue raconter son histoire et chanter avec nous. Chacun s’imagine alors sur le bateau avec elle, à livrer des batailles et récolter des trésors. Et tout le monde veut devenir l’enquêteur du navire pour trouver qui est le traître sur le bateau, qui tue petit à petit dans le but de reprendre tous les butins et les donner à l’Etat.

DSCN2536

Suite à cette veillée, les louveteaux rejoignent leur liteaux, mais à peine sont-ils couchés que Chil et Férao vont les rechercher : en effet, ce soir, c’est le Conseil au Clair de Lune. Quelques fois dans l’année, la meute se retrouve alors que toute la jungle dort pour marquer l’arrivée des petits dans la meute, la progression des pattes tendres qui apprennent à chasser avec nous, mais aussi pour donner des noms de jungle. Lors de cette cérémonie, deux louvettes ont reçu un nom de jungle et seront désormais appelées Œil attentif (Chloé) et Patte curieuse (Noa) au sein de la meute.

Après une nuit de sommeil un peu écourtée à cause du changement d’heure, les activités reprennent. Un dérouillage pour se mettre en forme, un petit déjeuner avec du Nutella au menu pour prendre des forces, puis rangement des affaires, des tentes. A midi, on a mangé des croque-monsieur préparés par les loups bruns. Après, les louveteaux se sont donnés à cœur joie avec la boue dehors pendant que Patte maligne apprenait des chants aux louvettes à l’abri.

DSCN2548

Au programme l’après-midi : préparation des déguisements pour le défilé de carnaval de Besançon le 19 avril.

Finalement, ce sont des louveteaux certes pas très propres qui sont repartis, mais ils avaient tous le sourire louveteau, fiers de leur aventure dans les bois le temps d’un weekend.

Rendez-vous pour le défilée du carnaval à Besançon le 19 avril, avec votre sourire louveteau !

Et pour les photos, c’est par ici !

Sortie louveteaux – samedi 21 février 2015

Les louveteaux sont partis à la chasse ce samedi 21 février aux grandes baraques de la forêt Chailluz. Ce samedi il n’y a malheureusement pas de neige pour faire une bataille de boules de neige. La meute est rejointe par Charline et Léane, deux petites d’homme qui rejoignent la sizaine des loups tachetés.

La journée est ensoleillée et les louveteaux sont prêts pour partir à la chasse. Aujourd’hui, les chefs Raksha, Baloo, Kaa et Ferao se sont présentés et ont donné une quête aux Louveteaux. En effet, dans la jungle il y a trois hommes dotés d’un crayon de couleur, et les chefs ont besoin de remplir les 4 grilles avec des croix de différentes couleurs.  Cependant, parmi les 4 hommes il y en a 1 qui a un feutre noir : l’homme en noir peut barrer une ligne de croix si une équipe l’attrape!

La meute se divise donc en 4 groupes pour obtenir le plus de croix possible. La chasse est ouverte! Les équipes courent attraper un de ces hommes avec un crayon de couleur en espérant ne pas tomber sur l’homme en noir. Une fois qu’une équipe réussit à en attraper un, celui-ci lui pose une énigme: Quel est la loi du louveteau? Quelle est sa devise? Et sa promesse? Qu’est-ce qu’un petit d’homme?

Puis lorsque la meute a récolté assez de croix, les louveteaux ont rejoint les chefs pour partager un goûter.  Le moment idéal pour s’amuser en temps libre, et faire un petit jeu de « sauts en couleurs ». Le gagnant a eu le droit à un gouter en plus.

Mission accomplie! L’homme en noir est parti de la jungle et les grilles resteront colorées. La meute peut désormais se rassembler une dernière fois au Rocher du Conseil.

Rendez-vous le 15 mars, et toujours plus nombreux!

We de troupe de mars

Samedi 14 mars à 14h30 , arrivée de la troupe à Rancenay.
Pour débuter ce week-end, nous avons dû enquêter dans le village pour découvrir le secret de Joe et de sa mystérieuse mine d’or.
Après avoir rassemblé tous les indices nous dûmes nous rendre à la forêt de Rancenay.

Là-bas la suite habituelle pour un week-end de troupe : goûter, montage des tentes, service de bois etc…
Puis arriva la veillée. C’est là que nous finîmes par découvrir le secret de la mine d’or : des loups-garous…

Dimanche matin, lever à huit heures pour faire le dérouillage et ensuite le petit déjeuner.
A la fin du petit déjeuner Ocelot nous explique le déroulement du jeu « topographie », le but étant de trouver ou se trouvaient les loups-garous grâce aux nombreux indices que nous devions trouver.
C’est alors une suite d’épreuves pour localiser la tanière des loups-garous mais aussi nous équiper pour les battre… Il nous faudra réaliser des croix pour repousser les loups garous ainsi que des pieux pour les abattre.

15h15, après avoir trouvé sur la carte où se trouvait le repère des loups-garous, la traque commence…
Après un long combat, tous les loups-garous furent abattus. Les villageois pourront vivre en paix !

C’est la fin du week-end, nous retournons donc au village après un goûter pris tous ensemble !

Par Adrien J, SP de la patrouille du Renard

Et pour les photos, suivez le lien !

Camp de HP

Mardi 3 mars, 14h30… La petite place autour de l’église d’Avanne commence à s’animer. Voilà qu’arrivent les membres de la HP,  prêts pour vivre un camp de trois jours.

Une fois tout le monde arrivé, la nourriture est répartie, l’itinéraire expliqué à ceux qui ont la charge de servir de guide, les sacs sont chargés et nous voilà partis !
Direction Courtefontaine à une vingtaine de kms de là.

Les premiers kilomètres sont joyeux et nous arpentons la véloroute qui va de Nantes à Budapest. Puis arrive le premier obstacle : la montée pour le belvédère de Notre Dame du Mont, montée qui n’est pas sans rappeler quelques souvenirs de raid à Gabriel…

Après une pause bien méritée, nous voilà repartis, les kilomètres défilent sous nos pieds, la nuit commence à tomber…
Encore un dernier effort et se dresse devant nous l’ombre de la forêt de Chaux et le refuge où nous passerons la nuit. Un rapide repas et, la fatigue se faisant sentir, vite au lit !

Mercredi 4 mars… Le raid commence… Objectif traverser la forêt de Chaux, la 2e plus grande forêt de France, jusqu’au village de La Vieille Loye.
Après une petite explication sur la topo, l’azimut que nous devons prendre est vite calculé : ce sera azimut 232°.

Et commence alors la lente progression à la boussole, ponctuée de visée et contre visée pour être sur de ne pas dévier de notre route.
Nous traversons des bois, des ruisseaux, des marécages, des champs de ronces, mais rien ne nous fait dévier !

Nous finissons par atteindre La Vieille Loye alors que la nuit commence à tomber.
Nous découvrons alors le site des baraques du 14, anciennes baraques de bûcherons réhabilitées par une association et où nous passerons la nuit.
Après un topo d’Ocelot sur les patrouilles et le rôle de la HP, nous disputons une partie acharnée du jeu « citadelles », jeu qui a plu tout le monde et où chacun a pu essayer d’exercer au mieux ses talents de stratège. Victoire ex-aequo de Isard et Gabriel !

Jeudi 5 mars… Nous rendons visite à l’association « les Marcel’s », une bande de passionnés qui font des sculptures sur bois à la tronçonneuse et qui aiment raconter les histoires de leurs personnages.

Et ça commence par une visite du village des « Marcel’s » où nous découvrons tous les personnages sculptés, le château et le village médiéval, le tout mené par Claude, un des bénévoles de l’association.
Les éclaireurs sont tous ébahis par le souci du détail et le travail effectué qui est assez impressionnant.

Puis, après une pause déjeuner accompagné de quelques parties du jeu « ninja » pour se réchauffer, nous voilà partis dans la forêt des « Marcel’s » pour les aider à construire une maisonnette.
On place les supports, on visse tout ça, on apporte quelques modifications et après quelques heures de travail le tout prend forme !
On a bien mérité un bon goûter de gaufre et chocolat chaud préparé par Claude !

Enfin, nous prenons le chemin du retour, et après un dernier repas partagé tous ensemble il est temps de se séparer…

A dans 9 jours pour le prochain week-end de troupe !

Et comme d’habitude, les photos !

Stage de formation

Quatre chefs du groupe ont profité des vacances de février pour participer à un stage de formation.
Sébastien venait pour son Gilwell 1, Tamia pour son Gilwell 2 option « chef d’unité », Deborah pour son Gilwell 3 et Ocelot était formateur.

Direction l’Aveyron, à St Georges de Luzençon, charmant petit village pas très loin de Millau où nous retrouvons une vingtaine d’autres chefs des autres groupes de la FEE.

Cette semaine fut riche en apprentissages, en échanges et a permis à chacun de mieux appréhender sa fonction et d’apprendre le « métier » de chef scout.

Et pour les curieux, les photos sont ici !

Sortie troupe et compagnie – 1er février

Le matin, la maîtrise éclaireurs et la HP se sont retrouvés et se sont promenés dans les bois  afin de découvrir un peu mieux les endroits.

L’après-midi, le reste de la troupe et les éclaireuses nous ont rejoints, une grande bataille de boule de neige fit alors rage.
La lutte fut acharnée entre les panthères et les aigles alliés aux renards ! Bien que moins nombreuses les filles ont commencé par prendre l’avantage avant de terminer par un match nul.

Ce fut ensuite une thèque dans la neige puis la construction d’un igloo et divers petits jeux pour terminer joyeusement cette après-midi !

Et pour les photos de cette sortie, c’est par ici !

Sortie de troupe – 18 janvier

C’est par une belle journée d’hiver que les éclaireurs se sont donnés rendez-vous en forêt de chailluz.

Une fois tout le monde arrivé, c’est parti pour les activités de la journée !
On commence avec une petite thèque, histoire de se réchauffer et on continue avec différents petits jeux (épervie, balle assise…)
Après tout ça il est temps de manger ! Mais encore faut-il pour cela allumer son feu. Un jeu d’enfant pour des éclaireurs ? Ce n’est apparemment pas le cas pour tout le monde… Mais mieux vaut ne pas en dire plus pour ne pas ternir la réputation de certains !

Alors Puma, que mange-t-on ?

Après le repas débarque parmi nous un shérif avec son chapeau de cow-boy. Mais d’où sort-il celui-là ? Pas le temps de le savoir que nous voilà déjà embarqués dans une sombre histoire de bandits, de cachette et de codes secrets…
Et voilà nos éclaireurs qui se lancent dans l’aventure et essayent de suivre à la boussole les azimuts qui leurs sont transmis. Pas très difficile…quand on vise bien !

Mais les « méchants » seront finalement retrouvés et mis hors d’état de nuire après une petite bagarre (l’éclaireur aime à se défouler sur ses chefs !).
Tout ça suivi d’un bon goûter et des classiques conseils de patrouille pour faire le point.

Les photos de la journée

 

Week-end louveteaux – 17/18 janvier

C’est avec de la neige qu’ont été accueillis les louveteaux samedi en fin d’après-midi à Amancey, de quoi commencer le weekend avec une petite bataille de boules de neige.

Pendant ce week-end en dur, les louveteaux ont participé pour faire la cuisine, la vaisselle, le rangement, le tout dans la bonne humeur, avec des grandes énigmes, des chants et des jeux.
Ce week-end était très important pour la meute : pour certains, c’était leur premier week-end scout.

Au programme à la veillée : découverte de l’histoire de Mowgli dans le Livre de la jungle à travers des petites scénettes qu’ils ont eux-mêmes jouées.

Ensuite, nous avons accueilli un par un Gwezeg, Félix, Michaël et Mathias, lors du Conseil au Clair de Lune. Désormais, la meute compte trois sizaines: les Loups Blancs, les Loups Roux et les Loups Tachetées ( cette dernière sizaine regroupant les louvettes)

Ce week-end était aussi l’occasion pour d’autres d’avancer dans leur vie de louvette/louveteau. C’était le cas de Chloé, Noa et Mathis, qui sont parmi nous depuis un petit moment déjà, et sont prêts pour apprendre à chasser dans la jungle. Tous trois ont donc pu prononcer leur promesse dimanche par un grand soleil, et toute la meute s’en est réjouie en lançant son Grand Hurlement en leur honneur.
Voici le texte de leur promesse :
«Je promets de faire de mon mieux pour être fidèle à la Loi des louveteaux.»

Dimanche après-midi, les louveteaux ont pu participer à un jeu d’équipe très apprécié chez nous : la thèque.
Tout le monde s’est pris au jeu pour envoyer la balle le plus loin possible, pour les batteurs, et la ramener le plus vite possible au « chien », pour les catcheurs.

Après le goûter et le rab de Nutella, c’était déjà l’heure de partir, le sourire louveteau sur le visage, pleins de souvenirs dans la tête, et cette énigme restée sans réponse :
—– Une personne vient de mourir et se trouve au croisement entre l’enfer et le paradis, matérialisé par deux portes strictement identiques, l’une à côté de l’autre. Derrière lui se trouvent également deux gardes, dont on sait que d’une part ils savent ce qui se trouve derrière chacune des portes, et que d’autre part l’un dit toujours la vérité tandis que l’autre ment toujours. La personne a droit à une seule question, qu’elle peut poser à un seul des deux gardes, pour savoir quelle porte elle doit ouvrir pour aller au paradis. Quelle est cette question ? —–

Bonne chance pour trouver la solution, et rendez-vous à la prochaine activité pour de nouvelles aventures à la meute !

Et n’oublions pas les photos !

Sortie du 21 décembre

L’ensemble du groupe s’est retrouvé à Besançon.  Après le traditionnel rassemblement tous ensemble, chacune des unités est partie dans son coin.

La meute est montée à la Citadelle pour s’amuser en plein-air.
Arrivés là-haut, les chefs ont pris le temps de se présenter en tant que Raksha, Akéla, Rikki et Hathi, puis ont goûté au cadeau qui leur avait été offert : l’eau de la Waingunga.
Akéla, sentant le piège, n’en a pas bu, et heureusement ! Quelques secondes après avoir bu ce qui semblait être la meilleure eau de la Jungle, Raksha, Rikki et Hathi se sont retrouvés tous confus, ne sachant même plus qui ils étaient.

Heureusement, Akéla se doutait que ce cadeau pût être empoisonné, c’est pourquoi elle avait apporté une recette d’antidote avec elle. Et en voyant apparaître Shere-Khan le tigre boiteux, accompagné de Tabaqui le chacal et d’un Bandar-log (singe), elle a su que c’était eux  qui étaient à l’origine du cadeau empoisonné…
Les louveteaux sont donc allés combattre les ennemis de Mowgli pour les leur prendre, puis ont administré l’antidote à Raksha, Rikki et Hathi.

Shere Khan est piégé !

Pendant ce temps les éclaireurs et les aînés essayaient de résoudre les énigmes et défis qui leur avaient été laissés par les chefs ce qui leur permit de découvrir la Loi de l’éclaireur, cette Loi que chaque éclaireur se doit de suivre et qui est un véritable fil conducteur dans nos vies de scouts.

Et pour vous, la voici en avant première !

  1. L’éclaireur n’a qu’une parole.
  2. L’éclaireur est franc et loyal.
  3. L’éclaireur rend service.
  4. L’éclaireur est un ami pour tous et un frère pour tous les autres scouts.
  5. L’éclaireur est courtois, écoute les autres et respecte leurs convictions.
  6. L’éclaireur aime et protège la nature et la vie.
  7. L’éclaireur sait obéir et agir en équipe.
  8. L’éclaireur est toujours de bonne humeur.
  9. L’éclaireur ne fait rien à moitié, est économe et respectueux du bien d’autrui.
  10. L’éclaireur est propre, maîtrise ses paroles et ses actes.

Après cette après-midi bien chargée, ce fut le moment de tous se retrouver, partager un repas plantureux et de visionner les films des derniers camps d’été, le tout ponctué d’éclats de rire lorsque certaines photos ou films étaient dévoilés !
Savez-vous par exemple que certains louveteaux sont aussi très doués pour faire la poule ? Mais nous n’en dirons pas plus…

Cette soirée fut aussi l’occasion pour Sebastien, chef à la troupe depuis un an de prononcer sa Promesse d’éclaireur devant l’ensemble du groupe. Bon vent dans le scoutisme !

Pour les absents (et pour les autres aussi) les photos sont ici

A bientôt en 2015 !

Opérations services

Rendre service en toute occasion, l’un des points de la Promesse scoute.
Le service, l’un des piliers du scoutisme.

Voilà pourquoi les éclaireurs ont revêtu leur uniforme samedi 29 novembre. Direction le grand hangar de la banque alimentaire du Doubs.
En effet la collecte nationale de nourriture a lieu ce week-end et les camions apportent les dons par palettes entières !
Mission de nos éclaireurs : trier les produits par catégorie puis par date de péremption et autant vous dire que ce n’est pas une mince affaire !

Et 15 jours après, rebelotte !
Mais nous nous mettons cette fois-ci au service des restos du coeur et de l’opération « pas de noël sans cadeaux ».
C’est donc dans un décor un peu inhabituel pour nos scouts que nous nous retrouvons…un magasin de jouets !
En un après-midi la Haute Patrouille aidé des aînés du groupe va collecter un carton plein de jouets que nous serons heureux de remettre aux restos du coeur !