Week-end louveteaux – 17/18 janvier

C’est avec de la neige qu’ont été accueillis les louveteaux samedi en fin d’après-midi à Amancey, de quoi commencer le weekend avec une petite bataille de boules de neige.

Pendant ce week-end en dur, les louveteaux ont participé pour faire la cuisine, la vaisselle, le rangement, le tout dans la bonne humeur, avec des grandes énigmes, des chants et des jeux.
Ce week-end était très important pour la meute : pour certains, c’était leur premier week-end scout.

Au programme à la veillée : découverte de l’histoire de Mowgli dans le Livre de la jungle à travers des petites scénettes qu’ils ont eux-mêmes jouées.

Ensuite, nous avons accueilli un par un Gwezeg, Félix, Michaël et Mathias, lors du Conseil au Clair de Lune. Désormais, la meute compte trois sizaines: les Loups Blancs, les Loups Roux et les Loups Tachetées ( cette dernière sizaine regroupant les louvettes)

Ce week-end était aussi l’occasion pour d’autres d’avancer dans leur vie de louvette/louveteau. C’était le cas de Chloé, Noa et Mathis, qui sont parmi nous depuis un petit moment déjà, et sont prêts pour apprendre à chasser dans la jungle. Tous trois ont donc pu prononcer leur promesse dimanche par un grand soleil, et toute la meute s’en est réjouie en lançant son Grand Hurlement en leur honneur.
Voici le texte de leur promesse :
«Je promets de faire de mon mieux pour être fidèle à la Loi des louveteaux.»

Dimanche après-midi, les louveteaux ont pu participer à un jeu d’équipe très apprécié chez nous : la thèque.
Tout le monde s’est pris au jeu pour envoyer la balle le plus loin possible, pour les batteurs, et la ramener le plus vite possible au « chien », pour les catcheurs.

Après le goûter et le rab de Nutella, c’était déjà l’heure de partir, le sourire louveteau sur le visage, pleins de souvenirs dans la tête, et cette énigme restée sans réponse :
—– Une personne vient de mourir et se trouve au croisement entre l’enfer et le paradis, matérialisé par deux portes strictement identiques, l’une à côté de l’autre. Derrière lui se trouvent également deux gardes, dont on sait que d’une part ils savent ce qui se trouve derrière chacune des portes, et que d’autre part l’un dit toujours la vérité tandis que l’autre ment toujours. La personne a droit à une seule question, qu’elle peut poser à un seul des deux gardes, pour savoir quelle porte elle doit ouvrir pour aller au paradis. Quelle est cette question ? —–

Bonne chance pour trouver la solution, et rendez-vous à la prochaine activité pour de nouvelles aventures à la meute !

Et n’oublions pas les photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.